Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Marché Escudier, Agence immobilière BOULOGNE BILLANCOURT 92100

La hausse des charges de copropriété à Paris et sa petite couronne

Publiée le 29/01/2020

Selon l’Observatoire des charges de copropriété de la Fnaim du Grand Paris, les charges des copropriétés privées ont fortement augmenté en 2018 à Paris et dans les départements limitrophes. Cette organisation regroupe plus de 600 syndics de copropriété qui fournissent des données clés pour tout comprendre sur les charges de copropriété.

Stables jusqu’en 2016, ces charges représentent aujourd’hui un poste important de dépenses dans les ménages. En effet, pour plus de 90 000 lots, les charges ont explosé : +7,58% en un an en 2018. Ainsi, on relève une dépense moyenne de 2 171 € par lot, soit 39 € par mètre carré, contre 2 021 € en 2017.

Alors à quoi ces augmentations sont-elles dues ? « Notamment par l’augmentation du prix de l’eau et de l’électricité. Les honoraires de syndic sont les seules charges à se stabiliser » précise Michel Platero, président de la Fnaim du Grand Paris. En effet, les charges liées au chauffage collectif ont augmenté de 5,34 % et celle de l’eau de 9,34%, soit une facture moyenne d’environ 263 € par lot de copropriété. L’électricité, quant à elle, connaît une hausse de 5% soit 120 euros par lot en moyenne.

Mais l’énergie n’est pas la seule en cause : le coût des assurances a bondi d’environ 11 %, ce qui rend une couverture multirisque aussi onéreuse qu’une facture d’électricité. Si les honoraires totaux des syndics sont stables, les frais annexes ont tendance à augmenter. Ainsi, la tenue d’une assemblée générale en dehors des heures d’ouverture ou l’édition d’un état daté se payent 6,7 % plus cher en 2018 que l’année précédente. En trois ans, ces tarifs ont grimpé de 25 %. Au total, c’est près de 3 850 euros investis dans les travaux par lot en moyenne en 2018.

A Boulogne-Billancourt, les mêmes phénomènes sont observés.

Notre actualité