Balcon ou terrasse, quelles différences ? – CENTURY 21 Marché Escudier – Agence immobilière à BOULOGNE BILLANCOURT
Bienvenue chez CENTURY 21 Marché Escudier, Agence immobilière BOULOGNE BILLANCOURT 92100

Balcon ou terrasse, quelles différences ?

Publiée le 11/12/2020

 

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas la superficie qui détermine si l’espace extérieur dont dispose un bien est un balcon ou une terrasse.

En effet, la distinction est avant tout architecturale. Par définition, un balcon est une « plateforme en saillie sur la façade d'un bâtiment et qui communique avec une pièce », alors qu’une terrasse est « toute surface à l'air libre aménagée devant un appartement, au-dessus d'un local inférieur ». Autrement dit, un balcon dépasse de l’immeuble alors qu’une terrasse repose sur l’étage inférieur.

Par conséquent, un espace extérieur de 20 m² qui surplombe le vide, en dépit de sa grande surface, sera quand même considéré comme un balcon, alors qu’une avancée d’un mètre de profondeur qui repose sur l’appartement du dessous devrait s’appeler une terrasse.

Balcon filant, toit-terrasse… sont autant de termes que l’on ne retrouve pas dans les mêmes types d’immeubles. Un balcon filant, desservant par définition plusieurs pièces, est plus commun dans les constructions haussmanniennes. Les terrasses se sont multipliées dans les années 50 et sont très courantes dans les immeubles des années 60 et 70.

Attention toutefois au statut juridique de l’espace extérieur. A quelques exceptions près, un balcon est considéré comme une partie privative. Une terrasse peut plus communément figurer comme partie commune. Si le propriétaire n’en a pas la jouissance exclusive, il ne peut donc pas la revendre.

Dans tous les cas, la surface d’un balcon ou d’une terrasse n’est pas comptabilisé dans le chiffrage de la surface habitable appelé loi Carrez.

 

A Boulogne-Billancourt, les terrasses sont extrêmement recherchées. N'hésitez pas à consulter nos annonces pour découvrir nos biens avec terrasse !

Notre actualité